Dans les coulisses de la caravane du Tour de France – 2 –

Deuxième Recette - Paroles de Caravaniers

  • mardi 27 juin 2017

Crédit photo : Lucie Hardy

En collaboration avec Lucie Hardy de l’agence Liliane Fretté communication, partons à la rencontre de ceux qui réalisent une année de plus un rêve de gamin : participer à la parade de la plus grande course cycliste du monde. Précédemment, nous sommes allées voir comment sont construits les chars. (À retrouver ici). À travers ce nouveau Plat, découvrons deux caravaniers, qui nous expliquent pourquoi ils ont choisi de faire partie du cortège.

 Ils représenteront tous les deux les marques Teisseire et Pressade dans la caravane. En compagnie de Gaëtan Franzon ainsi que de Rémy Paintiaux, soyez les bienvenues dans les coulisses de la Grande Parade ! Nous leur avons posé les mêmes questions afin d’obtenir deux parcours différents. Par quoi sont-t-ils liés ? Par la passion, bien évidement !

Crédit : Akunamatata

– Rencontre avec Gaëtan Franzon –

  • Bonjour et bienvenue Au bon dossard ! Pour commencer, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Gaëtan Franzon. J’aurai 32 ans cette année sur le Tour. Je suis marié et papa d’un petit garçon de cinq ans. Je suis coordinateur sécurité à la ville de Saint‐Medard-en-Jalles (33) et sapeur-pompier volontaire à Salaunes (33).

  • Est-ce la première fois que tu seras caravanier sur la Grande Boucle ?

Cette année sera la troisième fois.

  • Qu’est ce qui t’a motivé à rejoindre cette aventure ?

C’est l’esprit de famille et de convivialité entre les caravaniers qui me motivent avant tout.

  • Quelle marque représenteras-tu et quels seront tes rôles dans ta future équipe ?

Je vais représenter la marque de sirops Teisseire en tant que chef caravane. Je vais devoir gérer un effectif d’une douzaine de personnes. Je serai responsable de la bonne tenue du dispositif tant sur le plan du respect des directives d’ASO que celles de la marque Teisseire.

  • Lorsqu’on est à un peu plus d’un mois du grand départ qui sera donné en Allemagne, que ressens-tu en sachant ce que tu vas vivre en juillet ? Comment t’y prépares-tu ?

Je suis dans un état d’excitation qui ne fait qu’amplifier de jour en jour ! Je n’ai pas vraiment de préparation car en fait je crois que tous les ans, je ne décroche jamais du Tour de France. Je suis en contact quasiment tous les jours avec une personne du Tour !

  • Et le vélo dans tout ça : es-tu pratiquant ? Est-ce que tu suivras la course ?

Je suis licencié FFC (PC Open) et UFOLEP au club de l’Union Sportive Villenavaise Cyclisme. Je cours également sous les couleurs des sapeurs-pompiers de Gironde.

Je tenterai de suivre la course (du moins ce qu’il en reste) à la radio. Sinon, je me contenterai des résumés dans la chambre d’hôtel. Très honnêtement, si vous voulez être dans la caravane publicitaire pour suivre le Tour, et bien ce n’est pas le bon plan !

  • Un petit pronostic pour conclure : selon toi, quelles seront les étapes clés et qui sera sur le podium du Tour de France 2017 ?

Je pense que les deux grosses étapes de montagne dans les Alpes seront fatidiques. Et pourquoi pas espérer que le Tour se joue sur le dernier contre-la-montre à Marseille. Le suspens serait terrible !

Je vais pronostiquer Froome, mais sans grande conviction. Je pense que le Tour aurait eu plus d’intérêt avec Dumoulin au départ.

Crédit : Akunamatata

– Les propos de Rémy Paintiaux –

  • Bonjour et bienvenue Au bon dossard ! Pour commencer, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Rémy, j’ai 29 ans et suis originaire de Douai dans le Nord de la France. Je travaille en intérim sur des missions évènementielles aussi bien sportives que publicitaires.

  • Est-ce la première fois que tu seras caravanier sur la Grande Boucle ?

Non, ce sera la cinquième fois, je deviens un habitué de l’événement !

  • Qu’est ce qui t’a motivé à rejoindre cette aventure ?

Lorsque j’ai postulé en 2013 pour la caravane du Tour de France, j’avais en tête de découvrir la France sous un autre angle, au cœur de cette famille de la caravane dont on m’avait parlé. Ce n’est pas une idée reçue, cet événement est réellement une aventure humaine hors du commun qui forge un caractère, un mental mais aussi qui tisse des liens et nous rassemble !

  • Quelle marque représenteras-tu et quels seront tes rôles dans ta future équipe ?

Je représenterai la marque Pressade, marque de jus de fruits du même groupe que Teisseire, Britvic, avec laquelle je collabore chaque été depuis quatre ans. Je serai chauffeur du véhicule d’ouverture et j’aurai à mes cotés un distributeur chargé d’animer. Un rôle important pour l’image de la marque mais aussi en terme de régulation de tout le dispositif. Il faudra veiller constamment à ce que celui-ci soit homogène tout au long de l’étape.

  • Lorsqu’on est à un peu plus d’un mois du grand départ qui sera donné en Allemagne, que ressens-tu en sachant ce que tu vas vivre en juillet ? Comment t’y prépares-tu ?

À un mois du Tour on a encore la tête dans notre quotidien, c’est dans la dernière ligne droite qu’on se déconnecte et qu’on se projette sur la grande boucle. On s’imagine chaque détail ,du jour de notre départ, au réveil de la quatrième étape, en passant par l’ambiance dans les cols pyrénéens et alpestres jusqu’à l’arrivée sur les Champs !

Sans parler des retrouvailles avec les camarades et les rencontres avec les petits nouveaux de cette grande famille. On a hâte d’intégrer les nouveaux arrivants dans l’effectif, les plonger dans le bain et les mettre dans les meilleures conditions possibles pour aborder les trois semaines d’excitation !

En résumé, on se met l’eau à la bouche car nous savons pertinemment que ces trois semaines vont être intenses et génératrices d’émotions et forcement de souvenirs.

  • Et le vélo dans tout ça : es-tu pratiquant ? Est-ce que tu suivras la course ?

Oui je le pratique de temps en temps, je suis plus adepte du running mais j’aime le cyclisme. Je suis cette discipline à la télé quand j’en ai le temps et je suivrai le Tour de France chaque jour comme c’est le cas depuis presque 20 ans !

  • Un petit pronostic pour conclure : selon toi, quelles seront les étapes clés et qui sera sur le podium du Tour de France 2017 ?

Pour moi, la première étape clé sera celle de la Planche-des-Belles-Filles puisqu’elle constituera la première arrivée au sommet et donc la première explication entre les favoris !

L’étape des Pyrénées à Peyragudes, la traversée par le massif central sur des reliefs difficiles, l’arrivée à l’Izoard et le chrono de Marseille seront des points clés pour dessiner son succès sur la grande boucle ! Mais aucune étape n’est facile, les journées de transition peuvent constituer des pièges car il y a les facteurs vent, pluie et chaleur qui peuvent peser sur la course.

Sans surprise, on devrait retrouver Chris Froome et surtout Richie Porte qui apparaissent comme les hommes en forme du moment mais nos français Bardet et Pinot seront dans le coup ainsi que des garçons comme Contador, Quintana qui sort d’un Giro éprouvant et dont l’état de forme est une énigme mais aussi Fuglsang qui a gagné le Dauphiné ainsi que son coéquipier, champion d’Italie Fabio Aru seront à surveiller de près.

Podium : Porte – Froome – Bardet.

Un grand merci à vous deux ainsi qu’à Lucie Hardy pour ce nouvel épisode des coulisses de la caravane de la Grande Boucle. On se donne rendez-vous très prochainement, et cette fois, directement sur les routes du Tour !

Rédigé par

Natacha Cayuela - Coordinatrice pour cyclistes
Natacha Cayuela - Coordinatrice pour cyclistes

Passionnée de vélo depuis ses dix ans, Natacha est la fondatrice du site qui ravitaille le cyclisme. Elle est également l'auteur du roman La Bonne échappée, où l'univers de la Petite Reine est mis à l'honneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *