Cyclisme et sécurité routière : 1M50 au nom de la vie et d’une association

Des initiatives pour le partage de la route entre les vélos et les voitures

  • vendredi 25 mai 2018

Lors d’un passage à France 3 Lorraine

 

On a beau le savoir, le vivre au quotidien pour certains, la route est un espace à la fois public, indispensable pour les voitures, les motos et bien entendu pour les vélos aussi. Mais le terrain de jeu préféré des cyclistes s’avère beaucoup trop dangereux. Hélas nous n’apprenons rien à personne en constatant ces faits. Mais pas question de se résigner ! Il y a des choses à faire, des évolutions à apporter, des comportements à améliorer. Et certains ont fait de la sécurité des cyclistes une priorité. C’est le cas de Bastien Bruot, président de l’association 1M50 cycliste. Alors que ce sujet est toujours plus d’actualité, nous sommes allées à sa rencontre afin de partager ses initiatives et son combat pour des routes plus sûres que nous soutenons.

 

  • Bonjour Bastien. Le site qui ravitaille le cyclisme est ravi de pouvoir mettre ton association 1M50 cycliste en valeur. Avant d’entrer dans le vif du sujet, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Bonjour à toutes et à tous. Je m’appelle Bastien Bruot, j’ai 18 ans et j’habite à Remiremont, dans les Vosges. Le vélo est une passion depuis mon plus jeune âge. En déménagent à Gérardmer à l’âge de 12 ans, j’ai voulu me lancer en club et j’ai signé ma première licence au VSG, le club Géromois après huit saisons en étant basketteur.

 

  • Qu’est-ce qui t’a motivé à créer cette association ?

Chaque jour, en entraînement, nous ne pouvions qu’observer le comportement des automobilistes qui se dégradait de plus en plus et le nombre de morts augmenter. J’ai perdu un ami, qui s’est fait percuté par un automobiliste alcoolisé alors qu’il s’entraînait pendant ses vacances. Un jour, mon ami Baptiste, qui faisait également du vélo dans le même club que moi, m’appelle après sa sortie d’entraînement avec son papa Yanick, et me dit qu’ils ont faillit avoir un accident dans la descente du col de la Schlucht… Et là, nous est venue l’idée de faire cette association, car ce n’était plus possible.

 

  • Pourquoi fais-tu de la sécurité des cyclistes une telle priorité ?

Je suis cycliste, et nous sommes une famille, une très grande famille. À chaque accident, c’est celui de trop ! Chaque année, le nombre de morts ne fait que qu’augmenter. Nous devons agir !

 

  • Quelles sont les actions que vous menez autour de 1M50 cycliste ?

Malheureusement, dû à un autre déménagement, et un nouveau travail, l’association s’est un peu arrêtée et je m’excuse auprès de tous. Nos actions resteront les mêmes :
– Faire respecter les règles du code de la route dans les deux sens (cyclistes <—> automobilistes).
– Créer et améliorer les aménagements dédiés aux cyclistes.
– Sensibiliser les écoles, auto-écoles, cyclistes, automobilistes.
– Aide aux victimes.
– Participer à la caravane du Tour de France.

 

  • Quelles sont les personnes et les groupes qui vous soutiennent officiellement ?

Avec Mon Vélo Est Une Vie, nous avons signé un partenariat en novembre dernier, car ce n’est pas chacun de son côté que les choses changeront mais tous ensemble ! Nous avons également le soutien de certains coureurs professionnels, certaines municipalités, le département des Vosges, et notre parrain : Steve Chainel, champion de France de cyclo-cross.

 

  • Au fil de tes expériences, quels sont les problèmes et les difficultés rencontrés sur les routes les plus graves/importants que tu as repéré ?

Beaucoup trop de cyclistes se font renverser chaque année. Le problème vient des automobilistes mais aussi des cyclistes, même si nous avons tué aucun automobiliste comme l’a dit Arnaud Démare. La distance de dépassement non respectée, automobiliste trop agressif, nous faisons clairement chier les automobilistes sur la route. Des cyclistes qui ne respectent pas le code de la route, feux rouges et stop grillés etc… . Même si je sais que certains cyclistes vont me faire la réflexion voir même m’insulter comme certains l’ont fait.

 

  • Quels changements souhaiterais-tu voir sur les routes ?

Le changement est simple : une meilleure cohabitation sur la route pour limiter le nombre de décès. Et pour cela, nous allons nous battre.

 

  • Comment est-ce que ton association parvient à contribuer à faire évoluer les choses dans le bon sens ?

Nous avons été sur des courses, on sensibilise les cyclistes, les automobilistes. On participe à des émissions de télévision, à la radio. On partage des témoignages chocs, on créer des clips, et nous travaillons avec les municipalités sur les aménagements cyclables comme le prévoit la loi LAURE.
Nous allons également commencer à aller dans les auto-écoles pour sensibiliser les futurs automobilistes car nous parlons peu de nous. À Gérardmer, il y a une piste pédagogique pour petits et grands, un très bon moyen d’apprendre les bases à vélo !

 

  • Vous avez lancé des autocollants à placer sur les véhicules afin de respecter les distances de sécurité. Comment et où se les procurer ?

C’est très simple, un autocollant seul coûte 3€ pour les non-membres. Pour les membres et pour le devenir, l’autocollant revient à 1.50 € Pour être membre bureau, cela coûte 11.50€ (Soit 10€ l’adhésion).
Pour en savoir plus il suffit de me contacter soit par Facebook, Twitter ou via mon numéro : 07 84 19 86 62.

 

 

  • Quelles sont les démarches à effectuer si l’on souhaite rejoindre ou soutenir votre association ?

Nous sommes en train de mettre les adhésions directement en ligne pour que cela devienne plus simple. D’ici-là, vous pouvez nous retrouver via les informations citées ci-dessus.

 

  • L’émission Envoyé Spécial a réalisé un reportage sur le sujet de la sécurité routière autour des cyclistes. Qu’en as-tu pensé ?

Reportage assez court et c’est bien dommage. Il a montré le comportement des automobilistes, motards et cyclistes qu’il faut améliorer pour certaines personnes. Il démontre aussi, qu’en France, nous avons un manque de moyens sur nos aménagements et qu’il faut continuer à sensibiliser les cyclistes et automobilistes car de chaque côté il y a des problèmes !

 

Un grand merci et bravo à Bastien Bruot et à son association 1M50 cycliste pour toutes leurs initiatives. Nous espérons que toutes les démarches réalisées permettront d’apporter des améliorations concrètes et durables. Pour que le fait de circuler en sécurité sur la route soit une priorité et une réalité à la ville comme à la campagne.

Rédigé par

Natacha Cayuela
Natacha Cayuela

Passionnée de vélo depuis ses dix ans, Natacha est la fondatrice du site qui ravitaille le cyclisme. Elle est également l'auteur du roman La Bonne échappée, où l'univers de la Petite Reine est mis à l'honneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *