Eddy Finé tout en vélocité

La série du Vélo Club Villefranche Beaujolais - Étape 2 -

  • vendredi 3 mai 2019

Photo : Patrick Berjot

 

Précédemment, Arnold Reifler nous a invité à découvrir son univers au cœur des Hautes-Alpes. Depuis, lui et son équipe le Vélo Club Villefranche Beaujolais poursuivent leur quête aux bons résultats.

Pour cette nouvelle étape de la série consacré au club qui a évolué en DN1, nous avons rendez-vous avec un coureur dont la discipline favorite est très en vogue actuellement : le cyclo-cross ; vous devinerez certainement pourquoi ! Eddy Finé est le deuxième coureur du VCVB que nous avons l’honneur d’interviewer.

 

  • Bonjour Eddy, et si pour commencer ce mets tu nous racontais comment tout a commencé : te souviens-tu de tes premières fois à vélo ?

Tout a commencé étant petit, dans le jardin de mes grand-parents, avec mon grand frère où j’ai appris à faire mes premiers tours de roue ! Ensuite, dès l’âge de six ans, j’ai pris ma première licence au club de C2S dans le bassin Grenoblois. J’ai suivi mon frère dans ce sport qui lui-même a était inspiré par notre Père, ancien coureur lui aussi.

Au début, le cyclisme n’était qu’un loisir que je pratiquais le mercredi et le samedi. Mais au fil du temps, le vélo a pris de plus en plus d’ampleur et de sérieux dans ma vie, jusqu’à aujourd’hui où il est mon activité à plein temps.

 

  • Parlons de ce que tu aimes le plus dans le vélo : gravir les sous-bois, passer les obstacles, patauger dans la boue. Autrement dit : le cyclo-cross. Pourquoi tout cela te plait-t-il autant ?

J’ai découvert cette discipline qu’est le cyclo-cross très jeune ! Dans les petites catégories, ce n’est qu’une activité pour passer le temps durant l’hiver qu’on pratique en général en VTT. Au fil des années, le cyclo-cross évolue pour moi avec du matériel plus spécifique et j’ai accroché !

Avec le temps, c’est vraiment devenu ma discipline de cœur, je ne sais pas pourquoi en particulier… C’est vrai que j’ai eu mes principaux gros résultats dans cette discipline, où chez les jeunes j’ai pu un peu combler mon retard de croissance avec le pilotage de la machine par exemple !

Il est vrai que c’est une épreuve a part, un autre monde que la route et c’est aussi ça qui me plait, l’adrénaline du départ rapide, la concentration, les glissades et l’effort lactique pendant une heure !

 

  • On imagine que le fait d’avoir été sacré Champion de France Junior de cyclo-cross fût une grande consécration ! Peux-tu revenir sur tout ce que cela t’a apporté du résultat jusqu’à tes derniers résultats ?

Un titre de Champion de France Junior de cyclo-cross c’est quelque chose de merveilleux ! C’est mon plus beau souvenir sportif, c’est un moment inoubliable que j’ai partagé avec mes proches. Ce jour-là, j’ai vu la fierté dans les yeux de mon père et de mon grand frère. C’est vrai que depuis ce jour, tout a un peu changé, on me présente comme un « ancien » Champion de France désormais !

 

Photo : Mathilde L’Azou

 

  • Cette saison, tu as donc choisi de faire partie de la Meute en courant sous les couleurs du Vélo Club Villefranche Beaujolais. Après tes premières courses à leurs côtés, comment te sens-tu dans l’équipe et quels sont tes rôles, tes objectifs ?

Depuis le mois d’Octobre, j’ai changé de couleurs et il est vrai que pour l’instant ça se passe plutôt bien ! Je trouve que le groupe vit bien et on a de belles choses à vivre dans un futur proche je pense. Le club m’a recruté pour faire le maximum de résultats et m’aider à progresser encore plus. Je vais faire le maximum pour satisfaire l’équipe.

 

  • Entre les exploits de Mathieu Van Der Poel et les belles performances de Wout Van Aert, le cyclo-cross est plus que jamais la discipline phare qui permet de former de grands champions. Qu’en penses-tu et qu’est-ce que ça t’inspire ?

J’ai toujours pensé que le cyclo-cross était la meilleure école du cyclisme ! Aujourd’hui ces deux champions prouvent que c’est possible de concilier Route et Cyclo-cross, bien sûr ce sont deux exceptionnels coureurs mais ils font du bien au cyclo-cross, qui est une discipline merveilleuse !

 

  • Selon toi, quelles sont les points forts que le cyclo-cross permet d’obtenir pour être un bon coursier sur la route ?

Je pense que le cyclo-cross apprend tout d’abord à piloter son vélo ! Ensuite, physiquement parlant, le cyclo-cross apporte en explosivité et en vélocité ! Les cyclocrossmen font souvent d’excellent routiers.

 

  • En contrepartie, quels aspects est-t-il important de travailler en plus pour être polyvalent ?

Forcément un cyclo-cross ne dure qu’une heure, alors pour la route il faut de bonnes séances de foncier pour combler le manque de distance. Les semaines sont différentes entre les deux saisons.

 

  • Revenons sur le début de saison du VCVB ; comment s’est-t-il passé pour le club ?

J’ai intégré l’équipe que fin mars, suivi d’une petite blessure à la main. Je n’étais donc pas avec l’équipe pendant les premières courses. Depuis mon arrivée, je trouve que ça se passe plutôt bien ! L’équipe obtient des bons résultats mais il est vrai qu’il nous manque encore une victoire pour vraiment lancer la saison…

 

  • Tu as un coéquipier pas tout à fait comme les autres, puisqu’il s’agit de ton frère : Gabin Finé. Comment le décrirais-tu et qu’est-ce que vous vous apportez au quotidien ?

C’était vraiment important pour moi de courir avec mon frère cette année. Il sort de plusieurs saisons compliquées dues à des problèmes de santé… Nous avons seulement treize mois d’écart, alors on se considère presque comme des jumeaux ! Depuis petits, on partage tout, les moments de joie… et de malheur aussi ! Mais surtout cette passion pour le vélo.

Il est mon aîné, donc mon modèle, mon ange gardien même ! Je lui dois beaucoup, presque tout même, il m’a tout le temps remis dans le droit chemin, donné le bon exemple et il a aussi su me recadrer quand il le fallait.

 

  • Hormis le vélo, quels sont tes autres centres d’intérêts ?

Hormis le vélo, je joue aux jeux vidéo, j’aime profiter de mes proches, regarder des films, me reposer aussi.

 


~ Dans le Terrier ~

La petite rubrique qui a du flair !

 

  • Selon toi, quel coureur de l’équipe a le plus de paires de chaussures ?

Haha c’est une bonne question ! Mais je pense que je suis bien équipé en nombres de Chaussures.

 

  • Quel est le plus dormeur/rêveur d’entre vous ?

Je dirais Arnold !

 

  • Qui a la plus grosse voix ? (Râleur ou non !)

De ce que j’ai vu, Maxime Vekeman semble assez râleur !

 

  • Lequel est le plus maniaque avec son vélo et son matériel ?

Mon frère, sans Hésitation possible !

 

  • Qui est le plus discret d’entre vous ?

Nicolas Durand est assez discret, Romain Lathene aussi quand même.

 

  • Enfin, quel est le coureur dans la meute à courir plus à l’instinct qu’aux consignes ?

Sten, tout le monde saura pourquoi !

 

Photo : H. Madec

 

Un grand merci à Eddy Finé, au Vélo Club Villefranche Beaujolais ainsi qu’à Divergentes Communication pour cette deuxième étape. Rendez-vous dans quelques semaines pour la prochaine !

Rédigé par

Natacha Cayuela
Natacha Cayuela

Passionnée de vélo depuis ses dix ans, Natacha est la fondatrice du site qui ravitaille le cyclisme. Elle est également l'auteur du roman La Bonne échappée, où l'univers de la Petite Reine est mis à l'honneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *