Gaëtan Franzon au Championnat de France des sapeurs-pompiers

Le récit d'une nouvelle Aventure

  • jeudi 5 octobre 2017

Après avoir participé un tour de plus à la caravane publicitaire du Tour de France, Gäetan Franzon à la fois cycliste amateur à l’Union Sportive Villenavaise Cyclisme en Gironde et sapeur-pompier volontaire s’est donné un nouvel objectif : participer au Championnat de France de cyclisme des sapeurs-pompiers. Dans ce Plat, il nous raconte le déroulement de ces épreuves un peu particulières. L’occasion pour nous de saluer le courage de tous ces soldats du feu, qui risquent parfois leur vie pour en sauver d’autres.

 

– Souvenirs de Juillet –

Cette année, j’ai fêté mes 32 ans sur le Tour ! Cela fait trois ans que je travaille pour la caravane publicitaire du Tour de France et je vous certifie que fêter son anniversaire sur le Tour quand on est passionné de cyclisme c’est un beau cadeau.

En juillet dernier, j’ai donc participé à mon troisième Tour de France en tant que chef caravane pour la marque de sirops Teisseire. Quelle superbe expérience ! J’ai créé un esprit de famille et de convivialité au sein de mon équipe. Ma team a été réceptive et j’en garde vraiment un souvenir inoubliable ! Travailler sur le Tour avec une superbe équipe, une ambiance festive et des paysages magnifiques, je peux vous assurer que vous passez un excellent mois de juillet. Le retour à la réalité est vraiment compliqué.

– Nouvel objectif et préparation –

Après le Tour de France, j’avais en tête de participer au championnat de France de cyclisme sapeurs-pompiers à Poigny la Forêt (78) mais sans grande certitude, étant donné ma coupure estivale (généralement je coupe ma saison mi juin jusqu’à fin juillet).

Au minimum, je voulais courir au championnat inter-régional de cyclisme sapeurs-pompiers Aquitaine-Limousin et Poitou-Charentes qui avait lieu à Issac, en Dordogne. Je ne vous cache pas que mon objectif en Sénior 2 était le titre de champion et de revêtir le maillot. Pour cela, j’ai repris ma préparation et j’ai réussi à prendre le départ avec 900 kilomètres dans les jambes.

Sur un circuit très vallonné qui me convenait parfaitement, une erreur de stratégie me condamne au sprint à une 4ème place. La seule petite satisfaction, c’est mon état de forme et la 3ème place de mon co-équipier et ami de la Gironde, Raphaël Vergara. (Je vous cite son nom car il aura un rôle important.)

Passé ma déception d’être au pied du podium, Raphaël, ami et ancien équiper de club, me motive et me demande de l’accompagner au championnat de France. Ma décision est prise. Je l’accompagne avec l’objectif de faire le meilleur résultat possible mais aussi de l’épauler dans sa quête du maillot tricolore sur la course en ligne.

Il me restait trois semaines de préparation. Du coup, j’ai pris le départ d’une course avec profil plat et me suis engagé sur deux cyclo-sportives de plus de 100 kilomètres afin d’aborder au mieux le championnat de France.

Outre les objectifs sportifs, l’autre source de motivation était de retrouver le speaker officiel des championnats de France sapeurs-pompiers, Guénaël Gillet, un des animateurs de la caravane Carrefour sur le Tour de France.

– Les Jours J –

Le samedi 23 septembre avait lieu l’épreuve du contre la montre mais j’ai fait le choix de faire l’impasse dessus afin d’être en pleine capacité de mes moyens pour la course en ligne.

Dimanche 24 septembre, je prends donc le départ de la course en ligne dans la catégorie Sénior 2. Au programme, un parcours de 18 kilomètres à réaliser six fois. Un circuit plutôt plat avec un dénivelé positif de 123 mètres. Autre difficulté, l’organisation fait le choix de faire un départ commun avec les Sénior 1 et les Juniors. La couleur des dossards marquera la différence de catégorie.

Nous étions deux de la Gironde à prendre le départ de ce championnat. Comme évoqué plus haut, ma stratégie tournait autour de mon co-équipier Raphaël Vergara. Le parcours lui convenait pleinement. Sa grande forme et ses capacités de rouleur pouvaient faire la différence. La veille il réalisait le 3ème temps du contre-la-montre.

Avec Raphaël, nous avions noté les principaux numéros de dossards à surveiller. Mon rôle était de sauter dans les roues de ces favoris. Après une multitude de tentatives, la course se décantera seulement au 60ème kilomètre. Un de nos principaux rivaux, Romain Lebreton (ancien coureur professionnel du team Bretagne-Armor Lux) arrive à sortir avec un petit groupe de coureurs.  Raphaël sent que c’est la bonne et sort à son tour avec deux autres coureurs. Il ne me restait plus qu’a contrôler les éventuelles autres sorties du peloton.

Raphaël prendra la 3ème place et moi la 9ème sur 38 participants en Sénior 2.

À l’arrivée, nous étions très fiers de notre prestation. Simples coureurs 1ère catégorie Ufolep et PC Open FFC, nous avons réussi à animer la course et non la subir au milieu d’un bon nombre de coureurs évoluant en Élite.

Énorme satisfaction de ma part de terminer dans le Top 10 et de voir mon pote sur la 3ème marche du podium.

– Souvenirs –

Je garde un superbe souvenir de ce championnat. Sportivement j’ai franchi un pallier. J’ai été acteur d’une course rapide (41,5 km/h de moyenne) et me suis mis à la planche pour l’équipe.  Et quelle satisfaction aussi d’avoir des compliments de coureurs Élites qui ont su apprécier notre prestation en tant que coureur évoluant habituellement en 1ère Ufolep et PC Open FFC.

– Vers l’avenir –

J’ai terminé la saison en trombe et je souhaite du coup continuer dans cette lancée. Je vais participer beaucoup plus à des courses à étapes et me préparer très sérieusement aux prochains championnats de France et du monde qui auront lieu du 19 au 21 mai 2018 à Saintes (17).

En ce qui concerne le Tour de France, j’espère être reconduit en tant que chef caravane pour les sirops Teisseire. Au delà des responsabilités et de l’événement, je retrouve avant tout une bande de copains. Le Tour est une grande famille ! Et comme on le dit souvent « Le Tour un jour, le Tour toujours ! »

Je vais continuer également à m’investir en tant que sapeur-pompier volontaire sur la commune de Salaunes (33) et me préparer à suivre une formation car je viens d’apprendre que je vais être nommé au grade de Sergent.

– Pour conclure –

Je conclue ce Plat en remerciant :

– mon épouse qui me soutient dans mes passions (pompier / Cyclisme / Tour de France)

– mon employeur, la ville de Saint-Médard-en-Jalles qui me permet de prendre une disponibilité afin de pouvoir travailler sur le Tour de France

– l’Union Départementale des sapeurs-pompiers de la Gironde pour l’aide financière apportée au moment des championnats

– Charlotte Riou, Chef de projet Communication pour la marque de sirops Teisseire qui me fait confiance depuis 3 ans au sein de la caravane publicitaire.

Rédigé par

Natacha Cayuela
Natacha Cayuela

Passionnée de vélo depuis ses dix ans, Natacha est la fondatrice du site qui ravitaille le cyclisme. Elle est également l'auteur du roman La Bonne échappée, où l'univers de la Petite Reine est mis à l'honneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *