Histoires de Respect non Bidons

Le Partage, l'essence-même de l'Amour du cyclisme

  • lundi 5 avril 2021

Généralement, le site qui ravitaille le cyclisme échange directement avec les acteurs de l’univers de la Petite Reine. Dans cette recette un peu particulière, nous allons garder la parole pour mieux porter celle des coureurs comme des passionnés, partageant ensemble de nombreuses valeurs.

 

Photo issue du tweet (à retrouver ci-dessous) d’Alex Dowsett

 

~ Une interdiction bidon à laquelle nous disons : non ~

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les nouvelles règles de l’UCI entrées en vigueur au 1er avril 2021 sont loin de passer inaperçues. Pas une farce pour autant, elles ont pour objectif d’assurer plus de sécurité aux cœurs des pelotons. Une très bonne initiative à la base, indispensable même. Mais qui manquent certainement de concertations avec les premiers concernés.

Intéressons-nous plus précisément aux partages de bidons au public. Il est désormais interdit de mettre à terre un bidon hors des zones prévues à cet effet. Pour l’écologie, on dit oui ! Aucun déchet ne devrait rester dans la nature après une course comme un entraînement. Nous saluons toutes les bonnes actions mises en place à cet effet et remercions les coureurs, pros comme amateurs qui respectent leurs terrains de jeux.

La préservation de l’environnement est d’ailleurs l’un de nos sujets de prédilection, que l’on a notamment abordé avec Maël Guégan (UC Nantes Atlantique), Claudie Chamboredon (Team Stamina), Alan Riou (Arkéa-Samsic), Valentin Tabellion (Xelliss Roubaix Lille Métropole) et bien d’autres encore. Prochainement, on dévoilera notre implication à travers nos actions autour d’Au bon dossard afin d’apporter notre petite pierre à l’édifice dans le but de préserver notre planète et ses richesses.

La sécurité des cyclistes est un autre sujet primordial qui nous tient à cœur. Nous saluons là aussi toutes les bonnes initiatives favorisant à un meilleur partage de la route à l’image de l’association 1M50 cycliste ou encore l’application Vigilo.

Toutefois, le cyclisme est avant tout un sport populaire, où les champions restent accessibles par de petites attentions, comme lancer des bidons à des enfants, des spectateurs au bord des routes. Bien sûr, cela doit être fait avec le plus de précautions possibles afin d’éviter tout incident. Mais comme bon nombre de coureurs et de passionnés de vélo, nous sommes attristées de voir un règlement aussi strict ordonné par l’UCI.

Le coureur d’AG2R Citroën Michael Schär a été le premier à en payer les frais, en se faisant tout simplement exclure du Tour des Flandres après avoir offert son bidon à des spectateurs. Depuis, et à juste titre, ces images font le tour de la toile. Lui-même a décidé de s’adresser à l’UCI via un post partagé à de multiples reprises, qui a notamment été traduit sur le site de la RTBF.

 

Illustration de la publication de Michael Schär

 

D’autres coureurs à l’image d’Alex Dowsett ont ré-enchéri sur le bonheur qu’a un passionné de recevoir un bout de l’univers du cyclisme entre ses mains, qui sera peut-être accroché à son propre porte-bidon par la suite.

Nous espérons qu’un dialogue constructif sera ouvert entre l’UCI et les coureurs afin de trouver la meilleure alternative possible. Pour que la nature soit préservée (stricte interdiction de balancer des détritus en pleine nature par exemple), et pour que la passion continue de se partager, y compris pour tous ceux qui aiment collectionner ce qui devient ensuite « leurs trophées ».

 

……………………………………………………………………………………………………………………………..

 

~ Des propos irrespectueux, indignes de fans de vélo ~

L’actualité nous a également interpellée sur un tout autre sujet, pourtant étroitement lié, puisque là aussi il s’agit d’échanges et de partages. Récemment, Nacer Bouhanni (Team Arkéa-Samsic) a reçu de multiples messages insultants, irrespectueux pour le coureur mais aussi la personne qu’il est. La faute à une vilaine vague lors de Cholet-Pays de Loire. L’article d’Eurosport résume les faits, et ses conséquences.

Il nous vient alors une interrogation, voire deux. Même si l’erreur est flagrante, involontaire et humaine, pourquoi aller insulter un coureur pour cet acte dangereux mais aussi pour tout autre chose ? Comment peut-ont se cacher derrière un écran pour diffuser autant de haine, dans un milieu que nous sommes sensé aimer ? (Sinon, autant ne pas s’y intéresser).

Cet harcèlement, d’autres coureurs le subisse aussi. C’est notamment le cas de Dylan Groenewegen (Jumbo-Visma), suite à la terrible chute qu’il a causé lors de la première étape du Tour de Pologne, l’an passé. Fort heureusement, Fabio Jakobsen (Deceuninck-QuickStep) se porte bien mieux, à tel point qu’il va pouvoir reprendre la compétition ! (Il est annoncé dans la startlist du prochain Tour de Turquie).

Certaines personnes plus que malveillantes sont allées jusqu’à menacer Dylan Groenewegen et sa famille, à tel point que son domicile a dû être placé sous surveillance policière ! (L’information avait tournée elle aussi sur les réseaux sociaux, si bien que l’on ne se souvient plus de sa source initiale).

Pire encore, il existe aussi des actes totalement inacceptables venant du staff de l’équipe, carrément ! Ce fut notamment révélé par Benoît Vittek, lors de son enquête autour de l’équipe Cambodia Cycling Academy pour Eurosport.

 

……………………………………………………………………………………………………………………………..

 

Ce mets particulier n’est pas écrit pour jouer aux justiciers ni pour transformer le milieu cycliste en monde des Bisounours. Toutefois, cela nous tient à cœur de rappeler à quel point l’univers de la Petite Reine forme avant tout une belle et grande famille, où il est bien entendu libre à chacun d’avoir ses préférences en terme de courses, d’équipes et de coureurs admirés.

Qu’il soit pratiqué au féminin comme au masculin, c’est un sport, même un art de vie, qui se veut universel. Chaque pratiquant mérite le respect. Chaque fan mérite d’obtenir un bidon (reçu ou demandé avec politesse) si ça lui fait plaisir de s’en saisir. Du premier au dernier, tous les membres d’un peloton méritent des encouragements ou au moins le silence au lieu d’injures s’il n’est pas apprécié.

 

Tweet d’un papa (Karl De Rycke) dont son enfant est heureux d’avoir pu obtenir un bidon dans la zone de ravitaillement.

 

Nous avons fondé ce site pour échanger entre fans de cyclisme, et pour mettre en avant la personnalité des coureurs. Car avant tout, ils sont comme nous : des personnes avec des qualités, des défauts, des préférences et l’envie de partager leur sport avec Passion.

Rédigé par

Natacha Cayuela - Coordinatrice pour cyclistes
Natacha Cayuela - Coordinatrice pour cyclistes

Passionnée de vélo depuis ses dix ans, Natacha est la fondatrice du site qui ravitaille le cyclisme. Elle est également l'auteur du roman La Bonne échappée, où l'univers de la Petite Reine est mis à l'honneur.