Ils ont marqué les mondiaux de Ponferrada

Trombinoscope de graines de champions

  • mercredi 1 octobre 2014

Après avoir mis à l’honneur les femmes qui ont marqué les championnats du monde de Ponferrada, Au bon dossard a concocté un concentré du meilleur des trente hommes qui se sont illustrés en Espagne. Voici une présentation des cinq premiers coureurs de chaque course. 

Contre-la-montre juniors  

1er – Lennard Kämna (Allemangne)

Né le 9 septembre 1996

Le jeune homme est l’auteur d’une très belle saison : champion d’Allemagne, d’Europe, et du monde du contre-la-montre, il semblerait que Tony Martin ait déjà un successeur ! Il s’est également adjugé le Grand Prix Rüebliland. Coureur à suivre…

2ème – Adrien Costa (Etats-Unis)

Né le 19 Aout 1997 – Equipe : Hagens Bergman U23

Il collectionne les victoires dans son pays depuis 2012. L’américain a aussi remporté deux étapes et le classement général du Tour du Pays de Vaud (Suisse) cette année, ainsi que la troisième étape du tour de L’Abitibi au Québec.

3ème – Michael Storer (Australie)

Né le 28 février 1997

Voilà un autre coureur qui n’est pas sur le podium par hazard : il excelle dans la discipline : champion d’Océanie, et d’Australie dans l’épreuve du contre-la-montre cadet (2013), l’australien confirme ses capacités en décrochant la médaille de bronze.

4ème – Filippo Ganna (Italie)

 Né le 25 juillet 1996

Le coureur italien est champion national sur route et du contre-la-montre junior. Lors des championnats d’Europe du chrono, il a terminé l’épreuve au pied du podium.

5ème – Zeke Mostov (Etats-Unis)

Né le 30 juillet 1996 – Equipe : Hagen Begman U23

A défaut d’en gagner une, le jeune américain collectionne plusieurs deuxièmes places notamment sur les championnats nationaux sur route, du contre-la-montre mais aussi sur piste lors de la course aux points.

5ème – Maximilian Schachmann (Allemagne)

Né le 9 janvier 1994 – Equipe : Giant-Shimano Développement

Poussé par son père, il commence le cyclisme en 2005. Il rêve de passer professionnel dans une équipe World Tour. Il semble bien parti pour y parvenir. Son meilleur résultat est sa troisième place aux championnats du monde du contre la montre junior en 2012.

4ème –  Rafael Reis (Portugal)

Né le : 15 juillet 1992 – Equipe actuelle : Banco Bic-Carmim

Le portugais compte à son actif quatre titres de champion national du contre-la-montre chez les espoirs et une médaille de bronze aux championnats d’Europe sur route Juniors en 2010.

3ème – Stéfan Küng (Suisse)

Né le 16 novembre 1993 – Equipe actuelle : BMC développement – Equipe 2015 : BMC Racing

Le coureur suisse possède également la nationalité du Liechtenstein. Il allie piste et route et a remporté plusieurs médailles sur la piste. Il est notamment champion d’Europe 2013 et 2014 de poursuite individuelle et par équipes chez les espoirs. Sur route, il est l’actuel champion d’Europe sur route et du contre-la-montre chez les espoirs. L’an prochain, il évoluera déjà en World Tour, à la BMC lui aussi.

2ème – Ryan Mullen (Irlande)

Né le 7 aout 1994 – Equipe : An post-ChainReaction

C’est, lui aussi, un spécialiste de l’effort solitaire. Depuis 2012, il s’est illustré en remportant notamment une médaille d’argent au championnats d’Europe juniors de la discipline.

En 2014, avant de terminer second de ces championnats du monde, il a remporté pas moins de trois titres de champion d’Irlande : en contre-la-montre, sur route et sur route espoirs.

Un petit jeune a suivre pour l’avenir.

1er – Campbell Flakemore (Australie)

Né le 6 Aout 1992 – Equipe actuelle : Avanti Racing – Equipe 2015 : BMC Racing

Après deux médailles d’argent aux championnats d’Océanie du contre-la-montre espoirs, en véritable spécialiste, le jeune australien a décroché à tout juste 22 ans son premier titre de champion du monde de la discipline. Un tallent comme le sien n’a pas échappé à l’équipe BMC Racing. Il évoluera donc en World Tour la saison prochaine.

Contre-la-montre espoirs  

5ème – Rohan Dennis (Australie)

Né le 28 mai 1990 – Equipe actuelle : BMC Racing (depuis le 8 aout 2014)

D’abord adepte du Ski nautique, il débute le cyclisme après avoir participé à un programme visant à orienter les jeunes vers le sport le mieux adapté à leur physiologie. Il s’illustre d’abord sur la piste, et se montre très à l’aise sur route, particulièrement en contre-la-montre.

4ème – Vasil Kiryienka (Biélorussie)

Né le 28 juin 1981 – Equipe Sky

Le coureur Biélorusse est réputé pour être un grand rouleur et un solide équipier. Il est vainqueur de deux étapes sur le Giro et d’une sur la Vuelta. Ce n’est donc pas étonnant qu’il soit triple champion national du chrono.

3ème – Tom Dumoulin (Pays-Bas)

 Né le 1 novembre 1990 – Equipe Giant-Shimano

Le jeune néerlandais est actuellement champion national du chrono. Il a remporté sa première victoire chez les professionnel sur le contre-la-contre du Critérium International, avant d’obtenir cette belle médaille de bronze à Ponferrada.

2ème – Tony Martin (Allemagne)

Né le 23 avril 1985 – Equipe Omega Pharma – Quick-Step

C’était le grand favori de l’épreuve, en étantchampion du monde de la discipline de 2011, à 2013. Tony Martin, c’est six victoires sur les grands tours (quatre sur le Tour de France, deux sur le Tour d’Espagne). L’allemand est tombé sur plus fort que lui lors de ces championnats, ce qui n’enlève rien à son immense tallent.

1er – Bradley Wiggins (Grande-Bretagne)

Né le 28 avril 1980 – Equipe Sky

Après avoir remporté le Tour de France 2012, trois titres de champion du monde sur piste, et celui de champion olympique du contre-la-montre en 2012, le britannique a réussi à décroché le titre de champion du monde de la discipline a Ponferrada cette année.

Contre-la-montre élites  

5ème – Magnus Bak Klaris (Danemark)

Né le 23 janvier 1996

Le danois est l’auteur d’une belle saison : plusieurs victoires au compteur, dont la plus belle, sans doute : Paris-Roubaix juniors. Il sera à surveiller l’an prochain.

4ème – Edoardo Affini (Italie)

Né le 24 juin 1996

Comme beaucoup de coureurs de sa catégorie, il s’est distingué en participant à des courses européennes. Cette année, il a remporté quelques courses prestigieuses en Italie, et le championnat d’Europe juniors. Il a également terminé Paris-Roubaix juniors à une belle 17éme place. Un cycliste qui visiblement, ne manque pas de tallent.

3ème – Peter Lenderink (Pays-Bas)

Né le 18 février 1996

Il passera chez Rabobank Devolpement Team en 2015. Le jeune homme a les atouts nécessaires pour faire parler de lui dans le futur.

2ème – Alexandr Kulikovskiy (Russie)

Né le 2 janvier 1997

Il est l’un des seul coureur engagé sur ces championnats du monde à avoir participé aux Jeux Olympique Européen Junior (2013) où il a terminé second de la deuxième étape. Cette année, il a participé à la mythique épreuve de Paris-Roubaix Juniors qu’il a terminé à une honorable 44ème place.

1er – Jonas Bokeloh (Allemagne)

Né le 16 mars 1996

Ce jeune coureur a un palmarès 2014 assez rempli mais seulement deux victoires et non des moindres : champion national du contre-la-montre et celle-ci aux championnats du monde.

Course en ligne juniors  

5ème – Sondre Holst Enger (Norvége)

Né le 17 décembre 1993 – Equipe : IAM (depuis le 8 août)

Il s’est révélé en 2013 où il a connu ses premières victoires sur le Tour de Norvège, le championnat national sur route espoirs et sur la Coupe des nations au Canada. Il a également remporté la médaille de bronze aux championnats du monde sur route dans la catégorie espoirs. Cette année, il est devenu champion national sur route.

4ème – Tiesj Benoot (Belgique)

Né le : 11 mars 1994 – Equipe actuelle : Lotto-Belisol U23 – Equipe 2015 : Lotto-Belisol

Le belge a connu ses premières victoires en 2012 sur le Tour d’Autriche juniors, puis sur le Keizer der juniors. En 2013, il a terminé 30éme du Tour d’Alsace et dixième du Tour de la communauté de Madrid, course pour laquelle il a remporté le classement du meilleur jeune. Cette année, il termine troisième de la ronde l’Isard et a également gagné le classement des jeunes.

3ème – Kristoffer Skjerping (Norvége)

Né le 4 mai 1993 – Equipe actuelle : Joker

En 2010, il est deuxième de son championnat national, et obtient le titre en 2013 qui fût par la même occasion sa première victoire. Cette année, il a remporté la première étape du Tour de l’Avenir, a terminé deuxième de Paris-Troyes ainsi que du Tour des Flandres en catégorie espoirs.

2ème – Caleb Ewan (Australie)

Né le 11 juillet 1994 – Equipe actuelle : Jayco-Ais World tour Academie – Equipe 2015 : Orica-GreenEDGE

Le jeune australien est l’un des coureur espoir les plus connu au niveau international. Il débute le vélo à l’âge de 10 ans et devient dès 2011 champion d’Australie Juniors, mais également champion du monde Juniors de l’omnium. En 2012, il remporte la Jayco classique devant Allan Davis et Robbie McEwen, et a terminé deuxième des championnats du monde cette même année. En 2013 comme cette année, il a remporté plusieurs victoires, dont des étapes du Tour de l’Avenir et un titre de champion national espoirs. Il est l’un des plus grand espoir du cyclisme australien, et même mondial.

1er – Sven Erik Bystrom (Norvége)

Né le 21 janvier 1992 – Equipe actuelle : Oster Hus ridley – Equipe 2015 : Katusha

Le jeune norvégien a participé à de nombreuses épreuves dans son pays, (dont l’Arctic Race of Norway). Il a également couru sur la Volta d’Alentejo au Portugal qu’il a terminé à une honorable seizième place. A noter sa belle dixième place sur le Tour des Fjords. Par cette victoire aux championnats du monde, il entre de belle manière dans la cours des grands et courra en World Tour d’ici quelques mois.

Course en ligne espoirs  

5ème – Greg van avermaet (Belgique)

Né le 17 mai 1985 – Equipe : BMC Racing

Chez lui, le vélo se transmet de génération en génération. Il est le fils de Ronald Van Avermaet , coureur professionnel de 1982 à 1985, et le petit-fils d’Aimé Van Avermaet également professionnel de 1957 à 1963.

Passé dans l’élite en 2006, il a signé ses premières victoires sur le tour du Qatar et le Tour de Wallonie. Il s’est également offert le titre de champion de Belgique espoirs. L’an 2008 est également une année faste pour Van Avermaet, où il a cumulé de beaux résultats notamment sur les classiques, ce qui lui a permis d’être élu le « flandrien de l’année ».

Sa carrière est marquée par plusieurs victoires dont Paris-Tour en 2011.

Il est l’auteur d’une belle saison 2014 ; monté plusieurs fois sur des podiums et sur la première marche à trois reprises, le belge a confirmé sa forme en ayant terminé cinquième de ces championnats du monde.

4ème – Matti Breschel (Danemark)

Né le 31 Aout 1984 – Equipe : Tinkoff-Saxo

Le danois est passé professionnel en 2005. Dès cette même année, il s’est classé deuxième du Tour du Qatar, et quatrième du Grand-Prix d’Iceberg. Puis il a cumulé quelques belles places d’honneur et a tenu son rôle de coéquipier modèle notamment auprès des frères Schleck. En 2008, il a remporté une étape de la Vuelta et deux étapes du tour du Danemark. Il a également ramené une médaille de bronze, obtenue lors des championnats du monde sur route. En 2009, il est devenu champion national sur route et a cumulé plusieurs belles victoires et top 10. A l’aise sur les classiques, il a notamment remporté A travers les Flandres en 2010. Il est parvenu à gagner des courses au fil des saisons. Cette année, il a remporté le Tour du Luxembourg.

3ème – Alejandro Valverde (Espagne)

Né le 25 avril 1980 – Equipe : Movistar

Alejandro est issu d’un famille de cycliste, son père et son frère ont été coureurs amateurs. Il a débuté sa carrière professionnelle en 2002 au sein de l’équipe Kelme. C’est en 2003 qu’il commence à se faire connaître, où il a brillé en Espagne.

Au fil des saisons, il s’est forgé un palmarès assez impressionnant : vainqueur à deux reprise du classement UCI ( 2006 et 2008), gagnant de la Vuelta 2009 et de douze étapes de grands Tour, sans oublier des courses par étapes comme le Critérium du Dauphiné (2008 et 2009). Egalement à son aise sur les classiques, six figurent à son tableau des trophées, dont deux cette année.

Fera-t-il mieux ou aussi bien la saison prochaine ? Affaire à suivre.

2ème – Simon Gerrans (Australie)

Né le :16 mai 1980 – Equipe : Orica-GreenEDGE

Suite à un accident de moto, l’australien s’est mis au vélo, suivant les conseils de l’ancien coureur Phil Anderson. C’est en France en 2004, à L’UC Nantes Atlantique qu’il a commencé à rouler en tant qu’amateur. Il a terminé à la première place du classement FFC.

Il passera professionnel l’année suivante chez AG2R Prévoyance. Il a remporté sa première victoire en 2008 sous les couleurs du Crédit Agricole lors du Critérium International. Il a également terminé le Tour de France à la quinzième place la même année. La suite, on la connait : Simon Gerrans est passé par Sky, puis s’est fait une place chez son équipe au pays natale depuis 2012. Cette dernière lui réussit plutôt bien, étant donné, que son palmarès s’est bien garnis, au fur et à mesure des courses et des saisons.

1er – Michal Kwiatkowski (Pologne)

Né le 2 juin 1990 – Equipe actuelle : Oméga Pharma-Quick Step

Le jeune polonais a commencé très fort dès 2007 en rapportant la coupe du monde UCI juniors. En 2009, il a été double champion d’Europe et champion du monde junior du contre-la-montre. C’est grâce à ces titres qu’il a commencé à se faire un nom dans le cyclisme. En 2010, il est passé professionnel avec l’équipe espagnole Caja Rural. Il a couru notamment le Tour de Castille et Léon, le Tour de l’Avenir… Il s’en est allé chez RadioShack l’année suivante, en 2011. En 2013, il a remporté le championnat de Pologne sur route , ainsi que le championnat du monde par équipe du contre-la-montre et a terminé à de belles places sur la plupart des courses mythique du calendrier : quatrième de Tireno-Adriactico, et de l’Amstel Gold Race, cinquième de la Flèche Wallonne. A la fin de son premier Tour de France, il a occupé la onzième place du podium. Dès le début de cette saison 2014, il a marqué les esprits en remportant brillamment le Tour d’Algarve, puis la première étape de Tireno-Adriatico. Il a continué a faire parler son tallent en montant à plusieurs reprises sur des podiums de classiques. Il est également champion national du contre-la-montre. Il a conclut sa fin de saison en beauté avec ce titre de champion du monde sur route. Ainsi, il est entré dans l’histoire en étant le premier polonais à devenir champion du monde, et en étant l’un des plus jeune à rafler le titre.

Course en ligne élites

Rédigé par

Natacha Cayuela - Coordinatrice pour cyclistes
Natacha Cayuela - Coordinatrice pour cyclistes

Passionnée de vélo depuis ses dix ans, Natacha est la fondatrice du site qui ravitaille le cyclisme. Elle est également l'auteur du roman La Bonne échappée, où l'univers de la Petite Reine est mis à l'honneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *