Portraits chinois au Tour de la Provence

Le fil rouge d'Au bond dossard - Épisode 1 -

  • jeudi 21 février 2019

Voilà bien des années qu’Avignon, préfecture du Vaucluse où domine non loin un certain Mont-Ventoux, n’avait plus connu de telle animation en son centre historique. Cette ferveur que les acteurs et passionnés de vélo connaissent tant ; celle qui nous indique qu’une course se prépare, sous la voix raisonnante du cyclisme : Daniel Mangeas. En approchant de notre ville natale, nous savions que nous étions au bon endroit.

Photo : Sonia Cordero

 

C’est donc pour donner le départ de la dernière étape de la quatrième édition du Tour de la Provence que la Cité des Papes a enfin été sollicitée. Un départ donné dans la matinée du 17 février sous un brouillard frais, qui s’est ensuite dissipé afin de laisser le soleil briller sur la course jusqu’à Aix-en-Provence, après avoir parcouru les belles routes du Luberon.

 

Le site qui ravitaille le cyclisme aime mettre la personnalité des coureurs en avant. C’est pourquoi nous sommes allées à la rencontre des coureurs à leur sortie de bus, où nous leur avons posé quelques questions…différentes et originales, sous forme de portrait chinois.
Ceci sera le Fil Rouge de la saison ; à chaque course où l’on se rendra, nous en saurons plus sur les êtres humains qui se cachent sous le statut de cycliste.

Pour ouvrir le bal, il est temps de vous présenter les deux premiers coureurs qui se sont prêtés au jeu. (Crédits photos via leur équipe et Procyclingstats).

 

– Jimmy Turgis –  27 ans – Vital Concept – B&B Hotels –

 

– Fumiyuki Beppu – 35 ans – Trek-Segafredo –

 

~ Côté Nature ~

Pour commencer ces portraits chinois, réveillons l’aspect sauvage de nos coureurs.

 

  • Si tu étais un animal ?

– Un lion ! Nous a confié Jimmy Turgis, notamment car c’est aussi son signe astrologique.
– Un ours pour Fumiyuki Beppu. Blanc ou brun ? Le mystère reste entier !

Sous leur forme animale, en voilà deux que l’on distinguerait très facilement dans le peloton !

 

  • Si tu étais un cours d’eau ?

– Un petit ruisseau tranquille refléterait Jimmy. De quoi serpenter la montagne différemment et de belle manière !
– Un étang, pour la paisibilité de Fumiyuki. Aussi parce qu’il y en a un tout près de chez lui ; pratique pour se ressourcer entre deux courses !

 

~ Bon appétit bien sûr ! ~

« Dis-moi qui ce que tu manges (ou pas !), je te dirai qui tu es »

 

  • Si tu étais un ravito préféré ?

– Jimmy serait-t-il gourmand ? Sa réponse le laisse croire : des gaufrettes vanillées ! Un mets idéal pour retrouver douceur et réconfort après une longue journée de vélo !
– Origine oblige pour Fumiyuki ? Des sushis, mais avec du riz ! Ainsi, que la force du ninja soit avec lui !

 

  • Si tu étais un mets détesté ?

– De la langue de bœuf, non merci pour Jimmy ! Comme on le comprend…
– Pas de noix de coco pour Fumiyuki ! En plus de ne pas aimer ça, il en est allergique.

 

~ Hors Catégorie ~

Parce qu’il n’y a pas que le vélo dans la vie (quoi que) !

 

  • Si tu étais un objet et un loisir ?

Un pendentif pour Jimmy, plus précisément celui autour de son cou, orné de deux anneaux : un pour sa femme, et l’autre pour sa fille.
Pour se distraire, rien de mieux que de regarder des séries !

 

  • Si tu étais un état d’esprit ?

Fumiyuki a évoqué le travail collectif, un aspect qui lui plait dans son sport et sa passion, qui nous rappelle à quel point l’esprit collectif est important dans le cyclisme.

 

~ Quatre saisons ~

 Le temps reflète aussi les personnalités

 

  • Si tu étais une période de l’année ?

– L’hiver pour Jimmy, notamment pour le cyclocross !
– L’automne pour Fumiyuki, admiratif des belles couleurs que nous offrent la nature. Qui peuvent très bien se refléter dans son étang !

 

  • Si tu étais un moment de la journée ?

À l’unanimité pour nos deux coureurs : le matin !

 

~ National geografic ~

Des lieux inspirants pour eux

 

  • Si tu étais une région de France ?

Une a été cité à deux reprises, et c’est celle du Tour de la Provence !

– Pour Jimmy, c’est plus la Côte d’Azur, où il y a forcément de quoi jongler entre vacances et belles sorties à vélo.
– Pour Fumiyuki, la Provence lui rappelle ses années où il dévalait les routes aux côtés de son ancienne équipe La Pomme Marseille. Notre belle région PACA rencontre donc un sacré succès !

 

  • Si tu étais un pays étranger ?

– L’Angleterre, pour Jimmy, notamment car ça a été la destination du premier voyage réalisé avec sa femme.
– La Suisse et son Val d’Aoste pour Fumiyuki, qui décidément aime les beaux paysages et il a bien raison !

 

~ On the bike again ! ~

 Questions spéciales Petite Reine

 

  • Si tu étais un maillot distinctif ?

– Le maillot rose du Giro pour Jimmy ! Course de prestige oblige… nous lui souhaitons d’avoir l’honneur et la classe de le porter un jour. Fight for Pink !

– Quant à Fumiyuki, il serait plutôt le dossard du meilleur combatif, distinction tout aussi belle à porter. On valide aussi ; Go Fummy !

 

  • Si tu étais un dossard fétiche ?

Le 16 pour Jimmy, et le 13 pour Fumiyuki. Logique, vu ses réponses précédentes.

 

  • Si tu étais une course ?

Même si elles ne montent pas forcément, les classiques ont la côte, surtout quand elles ont des pavés ! Paris-Roubaix est LA course qu’ils ont tous les deux évoquée.

 

  • Si tu étais une partie du vélo ?

– Question que Jimmy a trouvé originale, à laquelle il a répondu : le guidon, gardant ainsi le contrôle.
– Le cadre, nous a répondu Fumiyuki, tout en ventant les mérites de leurs beaux vélos Trek à la fois performants et confortables.

 

——————————————–

Nous avons également eu l’honneur d’accrocher le dossard gauche à Felix Ritzinger avec la complicité et la bonne humeur des soigneurs de l’équipe Maloja Pushbikers.

 

Après ces échanges, l’heure du départ a très vite approché, le brouillard commençant à se dissiper. La suite, vous la connaissez : une arrivée en plein centre d’Aix-en-Provence, où John Degenkolb l’a emporté et Gorka Izagirre a été sacré.

À propos de John Degenkolb, nous tenons à saluer sa très belle initiative. Pour sauver Paris-Roubaix Juniors, il a lancé une cagnotte de financement participatif à laquelle il est toujours possible d’apporter son soutien.

De quoi ravir Les Amis de Paris-Roubaix avec qui nous avions concocté l’an passé tout un pavé !

C’est aussi ça, la personnalité des coureurs que l’on aime mettre en avant. Ne vous étonnez donc pas si la prochaine fois que vous verrez Jimmy Turgis et Fumiyuki Beppu à l’offensive, vous penserez à un lion, ou à un ours !

Un grand merci à eux pour ce ravito ainsi qu’à l’organisation du Tour de la Provence.

À très vite pour la prochaine étape de notre fil rouge où nous partagerons à notre manière la Passion au cœur de l’action.

Rédigé par

Natacha Cayuela
Natacha Cayuela

Passionnée de vélo depuis ses dix ans, Natacha est la fondatrice du site qui ravitaille le cyclisme. Elle est également l'auteur du roman La Bonne échappée, où l'univers de la Petite Reine est mis à l'honneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *