La série de Maël Guégan – 6 –

Une recette typiquement bretonne !

  • jeudi 9 mai 2019

Photo : Sojasun Espoir ACNC

 

Après avoir pris récemment la direction du Tro Bro Leon en compagnie de Jean Paul Mellouët, retournons en Bretagne pour partager les dernières nouvelles de Maël Guégan.

Comment s’est passée la première partie de saison pour lui et son équipe Sojasun Espoir ACNC ? Réponse avec le principal intéressé !

 

  • Bonjour Maël, pour commencer ce nouvel épisode de ta série, dis-nous comment tu te sens en ce mois de mai ?

Plutôt en forme après une belle semaine sur le Tour de Bretagne mais plutôt tourné vers les examens que le vélo actuellement !

 

  • Peux-tu nous faire un résumé des quatre premiers mois de l’année ? Pour toi…

Le début de saison s’est vraiment bien passé pour moi, j’avais à cœur d’arriver au top de ma forme dès les premières courses. Chose faite avec une belle deuxième place à la Route Bretonne. Puis j’ai enchaîné avec une superbe course au Souvenir Louison Bobet, pas totalement récompensé (septième) notamment et toujours avec de très bonnes jambes ensuite. Malheureusement, je suis tombé malade ensuite ; forfait pour la Flèche de Locminé et abandon au GP Gilbert Bousquet. La forme est revenue tranquillement au fil des jours jusqu’au Tour de Bretagne.

 

  • … Et plus globalement pour l’équipe Sojasun ?

C’est un beau début de saison avec déjà deux victoires de Jason Tesson et surtout deux victoires d’équipe ! Jean-Louis Le Ny a fait un boulot énorme pour lancer Jason dans les derniers hectomètres. Il mérite tout autant de faire un résultat, c’est vraiment un mec bien qui se met au service de l’équipe sans arrière pensée ! À chaque fois c’est également toute l’équipe qui a su placer, aider Jason et prendre les échappées. Le collectif est soudé, capable de grandes choses cette saison, il faut juste qu’on apprenne à plus concrétiser (y compris moi… je repense à ma deuxième place à la Route Bretonne…).

 

  • Parlons du Tour de Bretagne qui vient de se dérouler ; tu nous racontes votre course au fil des étapes ?

Justement, le Tour de Bretagne résume bien notre début de saison ! Nous avons été présents, sans complexes et très soudés. Nous avons fait des erreurs, en loupant quelques opportunités, que nous avons su rétablir dès le lendemain.
Stéphane Heulot nous a beaucoup parlé et nous a encore fait mûrir et apprendre. C’est une chance énorme de l’avoir sur ce genre de course. L’objectif premier était vraiment une victoire d’étape. Pour cela, il fallait saisir les bonnes échappées et Adrien Lagree a su le faire. Il termine troisième, c’est déjà un super résultat !

En plus, la semaine avait bien débuté avec deux top 10 de Jason au sprint. Encore une fois, c’est toute l’équipe qui a su l’amener dans les meilleures conditions possibles ! Malheureusement, des chutes ont réduit les chances, de Willy Artus notamment, de bien figurer au classement général malgré sa folle journée sur la septième étape où il a avait fait le plus dur en prenant des bonifications et en étant virtuellement neuvième du général…

Heureusement, on ne repart pas bredouille grâce au maillot de meilleur grimpeur d’Adrien ! C’est toujours important de finir avec un maillot distinctif, ça fait plaisir et ça permet également de mettre en avant nos partenaires et notamment Sojasun, sans qui tout cela ne serait pas possible !

 

Photo : Sojasun Espoir ACNC

 

  • C’était donc une course d’une semaine. Comment était l’ambiance en terre bretonne ? La logistique d’une telle épreuve ?

L’ambiance est vraiment top, je me régale avec l’équipe ! Quoi qu’il arrive dans ma vie future, je garderai des souvenirs exceptionnels de tous ces moments ! Beaucoup de rigolade, du sérieux, de l’apprentissage… c’est que du bonheur d’être cycliste à plein temps pendant une semaine !

La logistique est vraiment importante pour une course si longue. Il faut optimiser les temps de route, les temps de recup etc. Pour cela, nous avions deux assistantes au top avec Coralie et Nele, qui a énormément d’expérience puisqu’elle a déjà fait des grands tours. Nico, notre mécano préféré, a été bien épaulé par André. Toutes ces personnes nous permettent d’être dans les meilleures conditions. Les protocoles de récupération étaient vraiment top.

 

 

Photo : Cassandra Donne

 

– Pour découvrir le reportage sur l’équipe Sojasun tourné par France 3 lors du Tour de Bretagne, rdv ici. –

 

  • Désormais, cap sur la suite de la saison ! Dans quelle forme et état d’esprit l’abordes-tu ?

Je n’ai pas coupé à la suite du Tour de Bretagne puisque j’enchaîne toute la semaine suivante des examens qui me permettront d’obtenir ma licence et donc je ne pourrai déjà pas beaucoup rouler… C’est un peu une semaine de transition avant de repartir sur un bon bloc de travail avec pour objectif Paris-Arras à la fin du mois et Paris-Roubaix début juin.

 

  • Le Giro arrive à grands pas ! Selon toi, quels coureurs pourraient être la révélation à l’occasion du premier grand Tour de l’année ?

Je pense aux français évidemment et particulièrement à de jeunes coureurs comme Valentin Madouas. On l’a vu très fort sur les Ardennaises et il aura sans doute de belles choses à montrer pendant le Giro ! J’ai été une année avec Valentin dans l’équipe Van Rysel AG2R la Mondiale U19, avec David Gaudu également, qui est en grande forme actuellement, sans être présent au Tour d’Italie. Même si je les ai un peu perdu de vue, j’aime bien suivre les résultats et ils sont vraiment impressionnants. Ҫa motive !

 

  • Tu as un pronostic ou un coureur que tu vas suivre particulièrement pour la victoire finale ?

Non pas spécialement. Quand j’étais plus jeune j’avais des idoles, des coureurs que je suivais sur toutes les courses. Je regardais les grands tours avec plein d’enthousiasme. J’ai été trop déçu par la suite par de nombreux coureurs que j’aimais. Même si je suis persuadé qu’aujourd’hui le cyclisme a réellement changé, je n’ai pas retrouvé cette passion pour certains coureurs, par peur d’être déçu ensuite. Je reste passionné de cyclisme donc c’est sûr que je serai souvent devant ma télé pendant le Giro, en souhaitant simplement que le plus opportuniste l’emporte !

 

  • Toi qui connais bien la Bretagne, on te confie le temps d’une question une nouvelle mission : guide touristique ! Quel itinéraire conseillerais-tu à des personnes voulant découvrir la région ?

J’en ai pas mal à partager ! Je connais surtout la région de Rennes qui est vraiment sympa, mais pour un itinéraire touristique, je conseillerais plutôt les routes du Finistère. La mer, le vent, des bosses tout y est ! Les routes empruntées par les Boucles de l’Aulne, le GP Gilbert Bousquet dans les Monts d’Arrée ou encore les routes du Tro Bro Leon sont vraiment tops ! Dernièrement, au Tour de Bretagne, j’ai redécouvert le Cap Fréhel, c’était vraiment superbe ! Je n’y étais allé qu’une seule fois et j’ai vraiment beaucoup aimé. Des routes de bords de mer vallonnées et des paysages magnifiques.

 

Photo : Alice Pagli

 

  • Pour conclure ce nouveau mets, petites questions issues de notre fil rouge sous forme de portraits chinois.
    Si tu étais :

– Une musique inspirante ?

J’aime beaucoup les musiques des années 80 ou 90. Je n’en ai pas vraiment de « préférée » mais j’aime beaucoup les groupes comme Earth, Wind and Fire, Soft Cell, New Order, Eurythmics, A-ha ou encore des artistes comme Elvis Presley, Rose Laurens…

 

– Une période de la journée et de l’année ?

J’adore la période hivernale ! Une période vraiment agréable avec la possibilité de faire plein de sports différents. C’est super motivant de préparer une saison et d’autant plus en pratiquant la course à pied, la muscu, la natation, des sports collectif, du VTT, du vélo de route… Je pourrai faire deux ou trois fois de sports par jour, je ne serai jamais lassé !

Pour la journée, je dirais le matin, le petit déjeuner est sacré !

 

– Un dossard fétiche ?

J’aime beaucoup le dossard 23. Je l’ai souvent eu chez les jeunes, notamment trois fois sur des Championnats de France. Sans doute un hasard mais je m’y suis un peu attaché, c’est sympa quand je le retrouve. Je reste pour autant pas du tout superstitieux.

 

  • – Un maillot distinctif ?

Le maillot jaune évidemment… c’est celui qui fait le plus rêver !

 

 

Photo via le Tour de Bretagne

 

 

Merci à Maël Guégan pour ce sixième épisode de sa série. On te souhaite une belle fin de printemps et on se donne rendez-vous prochainement pour la suite de tes aventures !

Rédigé par

Natacha Cayuela
Natacha Cayuela

Passionnée de vélo depuis ses dix ans, Natacha est la fondatrice du site qui ravitaille le cyclisme. Elle est également l'auteur du roman La Bonne échappée, où l'univers de la Petite Reine est mis à l'honneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *