La série de Maël Guégan – 9 –

Du Vert à l'Orange !

  • mardi 11 août 2020

Après cette longue période délicate où nous avions pris de ses nouvelles lors du deuxième volet de notre Fil Rouge Restons à la Maison, il est grand temps de retrouver Maël Guégan, coureur chez Sojasun Espoir ACNC. Le temps d’un stage chez les pros, il va troquer sa fidèle tunique verte pour passer à l’orange chez Rally Cycling.

Les détails ci-dessous avec le principal intéressé !

 

Photo via Rally Cycling

 

  • Ravie de te retrouver pour un nouveau Mets Maël ! Comment ces dernières semaines se sont globalement passées pour toi depuis mars dernier ?

Plutôt bien, personne de ma famille n’a été touchée par le Covid, le déconfinement et la reprise du vélo ont fait le plus grand bien… Je pense même avoir pris énormément d’expérience durant ce confinement. Il y a eu beaucoup de doutes, de remises en questions sur l’avenir et j’en ressors plus motivé que jamais.

 

  • Qu’as-tu ressenti lorsque tu as enfin pu laisser ton home-trainer au placard pour retourner t’entraîner sur la route ?

La reprise a été très bonne pour moi ; j’ai pris énormément de plaisir sur le vélo à la suite du confinement. C’était une véritable délivrance de retrouver mes montagnes, se perdre dans la nature et observer les paysages… C’est vraiment pour ça que j’aime avant tout le vélo. Pouvoir aller dans n’importe quel coin, être au calme, découvrir tous les jours de nouvelles choses !

 

  • Comment se sont déroulées les retrouvailles avec ton équipe Sojasun ?

C’était vraiment top de retrouver les gars, ça faisait longtemps et surtout, on s’était quittés sans savoir que ce serait aussi long… Notre première sortie tous ensemble ressemblait à un lâché de fauves, tout le monde avait besoin de se faire plaisir je crois. C’était génial !

 

  • Puis le retour tant attendu dans les pelotons, dossards à nouveau accrochés au maillot ?

Enfin oui ! J’aime le vélo car j’adore la nature, mais mon esprit de compétition me rattrape et je rongeais mes freins de pouvoir courir de nouveau. Les deux épreuves de la Ronde Finistérienne se sont bien passées, il fallait reprendre ses marques, retrouver des automatismes mais que c’était cool !

 

  • Quelles ont été tes sensations pour cette reprise en plein été ?

Pas trop mauvaises mais j’ai senti que je manquais un peu de rythme, je pense que c’est pour beaucoup pareil. Mine de rien, c’est vraiment dur de remplacer l’intensité des courses par des entraînements pendant quatre mois… Heureusement, je me suis bien habitué à la chaleur depuis que nous avons emménagé à Nice.

 

  • Comme annoncé en introduction, une grande nouvelle a été récemment annoncée ! Toutes nos félicitations pour ce stage décroché au sein de l’équipe américaine Rally Cycling ! Tu nous raconte ?

Ça a été une grande nouvelle quand nous l’avons appris avec Jason Tesson. Nous étions justement en stage avec Sojasun Espoir. Que dire, c’était un véritable soulagement. J’ai arrêté mes études l’année dernière pour me consacrer enfin pleinement au vélo pour cette dernière saison espoir et j’ai été coupé sur ma lancée…

L’objectif en début d’année était de réaliser une saison qui me permettrait d’être stagiaire professionnel mais avec la situation, cela semblait de plus en plus difficile à atteindre. Ça a été très dur de se dire que ce serait sans doute une année blanche et que je devrais refaire encore une année en amateur pour espérer être stagiaire. On a vu énormément de coureurs arrêter à la suite du confinement. Ce sport est tellement dur que si la motivation n’y est plus, à quoi bon continuer…

Être coureur élite ce n’est qu’une étape pour moi, je ne veux pas le rester plus longtemps, c’est une situation précaire. C’est pourquoi je tiens vraiment à remercier l’équipe Rally Cycling de me faire confiance mais surtout l’ensemble du staff de Sojasun Espoir.

 

Jason & Maël sous les couleurs de Rally Cycling (photo)

 

 

  • Quel est ton programme pour les semaines et les mois à venir ?

Le programme sera chargé ! Je viens de terminer le Tour de Savoie Mont-Blanc avec Rally Cycling, ma première course en tant que stagiaire et je m’en souviendrai ! Quelle belle semaine qui a débuté par une 6ème place pour moi lors de la première étape alors que je n’avais encore jamais monté de cols en course… La suite fût tout aussi belle avec beaucoup d’apprentissage et un gros boulot effectué lors de la victoire de Gavin Mannion sur la 4ème étape. Pour le reste, nous sommes actuellement en stage à Val d’Isère puis je devrais courir le Giro dell’Emilia le 18.

Ensuite, un petit retour à la maison s’imposera et ce sera déjà l’heure de prendre le départ des Championnats de France ! Derrière, je devrais repartir immédiatement avec Rally pour le Trofeo Matteotti ainsi que le Mémorial Marco Pantani.

C’est un super programme pour ce mois d’août, je ne me projette pas encore en septembre. Je verrai en fonction de la situation sanitaire, de ce que me propose Rally etc.

 

Maël Guégan menant le peloton du Tour de Savoie Mont-Blanc (photo)

 

 

  • Comment vas-tu gérer la logistique autour des courses ?

Ça ne change pas énormément pour moi. Je peux prendre directement l’avion ou le train pour me rendre sur les courses avec Rally Cycling. Il faut juste s’organiser à l’avance établir un programme et s’y tenir. Cela ne me pose aucun problème, j’aime voyager même si de temps en temps j’ai envie de me poser à la maison (mais j’ai tout l’hiver pour ça !).

 

  • Toi qui vis à Nice, on n’a pas manqué de remarquer ton enthousiasme partagé pour le grand départ du Tour de France à domicile, qui aura lieu le 29 août prochain. Quelles sont les animations, organisations et décorations déjà en place ?

L’ambiance est déjà au Tour ! Il y a de nombreuses décorations sur la Promenade des Anglais aux couleurs des quatre maillots du Tour ; c’est vraiment très sympa !

Il y a aussi plusieurs cartes dans la ville affichant les parcours et également un décompte. Les cols empruntés pendant le Tour ont également fait peau neuve avec de nouveau panneaux affichant les kilomètres et les pourcentages, c’est vraiment sympa pour rouler !

 

 

La ville de Nice aux couleurs du Tour – Photo : Maël G.

 

 

  • De nouvelles pistes cyclables ont été dessinées sur les routes niçoises suite au déconfinement. Qu’en penses-tu et qu’observes-tu autour ?

C’est génial ! J’habite notamment près d’un boulevard où la circulation est interdite depuis le déconfinement. C’est juste dingue la différence de bruit et surtout le nombre de vélos qui y passent tous les jours !

C’est bien plus sécurisant pour tout le monde et je vois beaucoup de familles descendre à la plage à vélo alors qu’avant, ils n’osaient pas forcément. Maintenant je trouve que la ville est vraiment bien équipée, il y a des pistes cyclables qui relient l’aéroport jusqu’au port, mais également la Promenade à la gare etc… .

 

 

 

Merci à Maël Gugéan pour cette nouvelle recette aux saveurs du Sud, de soja et épicée à la sauce américaine ! On te souhaite un très bon stage, qu’on ne manquera pas de suivre puis de partager via la suite de la série qui t’es consacrée !

 

Photo : Maël G.

Rédigé par

Natacha Cayuela
Natacha Cayuela

Passionnée de vélo depuis ses dix ans, Natacha est la fondatrice du site qui ravitaille le cyclisme. Elle est également l'auteur du roman La Bonne échappée, où l'univers de la Petite Reine est mis à l'honneur.

This Post Has 2 Comments

  1. Avatar
    RONDEAU ALAIN

    Bravo Mael

    Travail , persévérance , beau parcours . Grandes qualités morales et physiques.
    Ce qu’il faut pour réussir.
    Amitiés Alain

  2. Avatar
    costalunga robert

    slt mael ….je viens de posté la page du journal le s/o sur ta victoire au gpx de la tomate a marmande…amitié…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *