Soline Lamboley : « J’espère être une leader ».

"J'espère être une leader".

  • dimanche 21 septembre 2014

Fidèle à notre étique de ne pas parler que sport  mais aussi de la personnalité des cyclistes, voici le fruit de l’entretien avec la jeune et talentueuse Soline Lamboley, engagée pour la course en ligne Junior. Propos recueillis le 21septembre.

Au  Bon dossard :  Tout d’abord merci Soline de nous accorder cette interview, et merci pour ta gentillesse et ta disponibilité. Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Soline Lamboley : C’est très plaisant de répondre à votre interview.

Je m’appelle donc Soline Lamboley, j’ai 18 ans. J’ai commencé le vélo à l’âge de 8 ans et j’y ai pris goût. Cette année je rentre au pôle de Saint-Quentin-en-Yvelines pour allier à haut niveau la piste et la route. En parallèle, je vais étudier à la faculté de Versailles en biologie pour ensuite essayer de rentrer en école de kinésithérapie.

Au bon dossard : Qu’est ce qui t’a donné envie de te lancer dans le cyclisme puis dans la compétition ?

Soline Lamboley : Je pense que je suis une battante,  peu importe la discipline. Le vélo m’a vraiment séduit car je pouvais jouer les premières places. Et puis aussi le fait d’aller chercher ses limites, le jeu n’est jamais vraiment terminé.

Au bon dossard :  As-tu d’autres membres de ta famille dans ce sport ?

Soline Lamboley : Mon arrière grand-père a été champion du monde de derrière derny. Mon père en a fait aussi mais à moindre niveau.

Au bon dossard : Combien fais-tu de kilomètres par semaine ?

Soline Lamboley : Environ 250 kilomètres, mais avec la piste ce n’est pas évident de définir.

Au bon dossard : Justement, puisque tu concilies piste et route, tu suis un entrainement particulier ?

Soline Lamboley : Pour l’instant il n’y a pas de piste à proximité, donc je ne peux pas faire de la piste au quotidien. C’est juste à l’approche des grands rendez-vous, par exemple pour les championnats d’Europe ou du monde que je rejoins l’équipe de France pour m’entraîner sur la piste. Dans ces cas je suis les plans de cette dernière. Quant à la route, j’ai eu un plan bien précis confectionné avec mon entraîneur.

Au bon dossard : N’est ce pas trop dur d’associer les deux ?

Soline Lamboley  : Non, je trouve pleinement mon équilibre. Cette année j’ai vraiment réussi à associer les deux au plus haut niveau.

Au bon dossard : Est-ce que suivre un régime alimentaire précis n’est pas trop difficile ?

Soline Lamboley  : Je ne sais pas vu que je n’en suit pas. Je fais juste attention à ne pas trop faire d’excès.

Au bon dossard : Tu va participer aux championnats du monde où ta sélection y est bien méritée. Quel est ton état d’esprit à l’approche de l’épreuve ?

Soline Lamboley : Et bien, je sais que nous avons un collectif très fort et très motivé. Nous avons donc la possibilité de faire quelque chose de vraiment bien. Julien Guiborel (sélectionneur de l’équipe de France junior dame) ne nous a pas encore donné de consignes, donc je ne peux pas trop m’avancer même si l’envie première et d’aller gagner.

Au bon dossard : Le parcours te convient-t-il ?

Soline Lamboley : Oui assez bien. Mais je sais qu’il conviendra également à beaucoup de filles.

Au bon dossard :  As-tu une place particulière dans cette équipe de France ?

Soline Lamboley :  J’espère être une leader.

Au bon dossard : Es-tu sensible aux numéros des dossards qui te représentes ?

Soline Lamboley  : Non, je ne suis pas vraiment sensible au numéro que je porte.

Au bon dossard : Une dernière question Soline : quel sera ton programme après ces championnats du monde ?

Soline Lamboley : Une grande coupure ! Puis je participerai aux 3 jours de Grenoble sur piste. Pour l’instant je n’en sais pas plus.

L’équipe d’Au bon dossard te remercie pour ta confiance et ta disponibilité. Nous te souhaitons une belle course où nous ne manquerons pas d’encourager l’équipe de France ainsi que les autres cyclistes.

Merci à vous pour cela. J’adore le fait que vous voulez montrer la personne en plus du côté sportif. Bonne continuation, au plaisir de lire l’article. Et merci pour les encouragements.

Merci Soline , c’est un objectif qui nous tient à cœur.

Rédigé par

Natacha Cayuela - Coordinatrice pour cyclistes

Passionnée de vélo depuis ses dix ans, Natacha est la fondatrice du site qui ravitaille le cyclisme. Elle est également l'auteur du roman La Bonne échappée, où l'univers de la Petite Reine est mis à l'honneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *