Team Stamina : Julie Henry de la partie

Le Petit Journal d'une équipe au féminin - épisode 12 -

  • mardi 18 juin 2019

Photo via la Team Stamina

 

Le gros atout de la Team Stamina, c’est de promouvoir le cyclisme au féminin, tous âges et disciplines confondus.

Au fil des saisons, l’association se développe et fait toujours de nouvelles adeptes. C’est le cas de la benjamine de la Team, qui a rejoint l’aventure. Après avoir souhaité la bienvenue à Oriane Garnon, Faisons connaissance avec Julie Henry.

  • Bonjour Julie ! Dimanche 9 juin, la onzième Ride fut organisée par la Team Stamina. On en a donc profité pour venir à votre rencontre à Venasque, non loin du Ventoux et plus précisément à Bed and Bike, gîte spécialement pensé pour les cyclistes. Peux-tu nous parler de ces entraînements et nous décrire ta journée ?

Je trouve très bien les entraînements ouverts à tous et à toutes car nous pouvons nous entraider. Ҫa permet aussi de tous se voir dans l’équipe avec Martial Collas et les encadreurs qui sont tous très gentils et nous font progresser.

Ma journée du dimanche 9 juin s’est très bien passée, j’ai pu rencontrer certaines filles de l’équipe que je ne connaissais pas. Puis avec Claude, Laurie, Bastien, Alexandre (mon frère) et Bruno et Stéphanie (mes parents) nous avons fait un petit tour de 39 kilomètres vers Saint-Didier et Pernes les Fontaines et c’était super. Nous sommes rentrés après la course à Bed and Bike où nous avons pu faire connaissance. Ensuite, on a pu goûter des barres de nougats. J’ai rencontré Eloïse, une fille de Team Stamina que je ne connaissais pas qui pratique le BMX. On a discuté et on a terminé l’après midi par une réunion.

 

  • Parle-nous de toi : peux-tu te présenter ?

J’ai onze ans. Avec ma famille, nous faisons de la course à pied, de la randonnée et du vélo. Je suis en 6ème et je passerai donc en 5ème en septembre. Je vis dans le Vaucluse, plus précisément au Thor. Et je suis au collège là-bas. Je fais beaucoup d’activités avec mes parents.

 

  • Tu partages donc le vélo avec ta famille ; qu’est-ce que cela t’apporte de vivre ces instants avec tes proches ?

Je suis fière et satisfaite de ce que j’ai accompli alors je le partage avec eux et je sens que mes parents sont fiers de moi. Cela me plaît de faire aussi des sorties à vélo avec eux de temps en temps.

 

  • Qu’est-ce que tu aimes dans le cyclisme et que ressens-tu lorsque tu pédales ?

Je ressens du plaisir et de la détente (un peu beaucoup moins avant la course !). Je ne sais pas comment l’expliquer, mais j’ai toujours envie de pédaler en ce moment.

 

  • Tu pratiques aussi la course à pied ; à quelle fréquence et moments de la saison ?

En ce moment, je ne fais plus trop de course à pied mais pour la dernière fois que j’ai couru, c’était il y a deux mois pile. On s’était perdu et nous avons fait 22 kilomètres alors que je n’avais pas couru avant janvier. C’était ma plus grosse course.

L’année dernière, presque tous les week-ends j’accompagnais mes parents qui faisaient des courses le dimanche et je faisais les courses enfants. (Ma mère a fini septième du Challenge Vauclusien). Je courrais avec eux une à deux fois par semaine, je me levais lorsqu’il faisait encore nuit pour courir avec eux avec une frontale.

Une fois, je me suis même levée à cinq heures du matin pour aller courir parce que je voulais voir l’éclipse de lune ; c’était le 21 janvier dernier.

 

  • Lorsqu’on s’est rencontré, tu nous disais ne pas être une adepte du cyclocross… as-tu déjà testé d’autres disciplines liées au cyclisme ?

Non je n’ai jamais vraiment testé autre chose que le cyclocross, la route et le bike and run que j’ai fait découvrir à ma meilleure copine. On avait fait dix kilomètres (elle sans entraînement) et ça lui a plu. J’avais fait un ou deux entraînements avec le club de mon frère quand il en faisait en triathlon l’an dernier.

 

  • En dehors du vélo, qu’aimes-tu faire ?

Alors j’aime randonner, aller à la mer… (j’aime les vacances et vives les vacances !). J’aime aussi le judo j’en ai fait une année et cela m’a bien plu.

 

  • Parlons plus généralement de la Team Stamina, comment se passe le printemps pour les filles ?

Le printemps s’est bien passé pour les plus grandes avec leur participation au Tour du Gévaudan où elles ont été félicitées par le jury. Notre projet a été choisi par la FFC et la FDJ et nous avons leur soutien dans nos démarches. Alizée nous représentera au Championnat France Elites Dames et on est super fière d’elle !

Je ne suis dans l’équipe que depuis février, j’adore l’ambiance qu’il y a. J’ai participé à ma première Ride en juin. J’aime beaucoup ces courses qui nous permettent de faire connaître la Team Stamina.

 

  • Quels sont les prochains grands rendez-vous ?

Une autre Ride sauf que je pense que je ne pourrai pas y participer car je vais faire une randonnée de trois jours avec ma famille pour préparer mes vacances d’août. Nous allons faire une partie du GR5 dans le parc de la Vanoise en bivouac.

Je suis toutes les sorties que les filles proposent et j’y participe dès que je peux car j’adore ce qu’elles font. Cela me permet de faire encore plus leur connaissance l’ambiance est très bonne.

 

  • Justement, la Stamina Ride #12 est déjà programmée ! Tu nous la présente ?

la Ride #12 se passera à Berre le 23 juin à partir de 10h30. L’AC Berre nous soutient depuis le début.
Ces rides sont ouvertes à tous et à toutes, tous niveaux confondus. Le but est de faire une sortie ensemble et de s’amuser. La dernière Ride, au Ventoux, j’ai pu courir avec mon frère ma mère et mon père. c’était génial et tout le monde y prend du plaisir.

 

Stamina Ride 11 au Mont-Ventoux – Photo : Mickael Gagne

 

 

Merci à Julie Henry et à Martial Collas pour ce nouvel épisode ! On vous souhaite de poursuivre sur de belles bases tous les efforts effectués pour mettre le cyclisme féminin à l’honneur.

Rendez-vous prochainement pour la suite des aventures de la Team Stamina !

Rédigé par

Natacha Cayuela
Natacha Cayuela

Passionnée de vélo depuis ses dix ans, Natacha est la fondatrice du site qui ravitaille le cyclisme. Elle est également l'auteur du roman La Bonne échappée, où l'univers de la Petite Reine est mis à l'honneur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *