Team Stamina : du nouveau pour 2019 présenté par Mathilde Bacquet

Le journal d'une équipe au féminin - épisode 7 -

  • jeudi 18 octobre 2018

Photo : Fleur Faure

 

En plein été, nous avions passé un agréable moment en compagnie de Fleur Faure. Cet automne, la saison 2019 se profile déjà à l’horizon.

Quelle est cette bonne nouvelle qui va concrétiser un peu plus tout ce qui est entrepris autour de la Team Stamina ? Pour le savoir, partons à la rencontre de Mathilde Bacquet qui va tout nous raconter.

 

 

  • Bonjour Mathilde, peux-tu nous parler de toi, de ta personnalité, de tout ce que tu entreprends sans vélo…

Bonjour ! Je suis Mathilde, j’ai 23 ans. Concernant ma personnalité, mes proches disent que je suis persévérante et motivée. Je mets tout en œuvre pour réaliser mes projets de vie et ils sont nombreux.
Je viens d’obtenir mon diplôme d’Etat d’Architecte, je fais une sixième et dernière année de formation afin de pouvoir exercer la profession en mon nom propre.

J’ai grandi dans la région Montpelliéraine, depuis peu, je me suis installée dans le Gard Rhodanien afin de rejoindre mon ami, Florian. La région est sublime pour les amoureux de nature, à deux pas de l’Ardèche. J’adore ! Le cadre de vie est superbe.

Outre le vélo, j’adore nager, marcher, courir et pratiquer le ski de fond. Je suis une passionnée des sports de pleine nature.

 

  • … Puis avec

Issue d’une famille de cyclotouristes, j’ai commencé dans un premier temps la pratique du vélo via la Fédération Française de Cyclotourisme (FFVélo). Je pédalais avec mes grands parents, mes parents, mon frère, mon oncle. J’ai fait des voyages itinérants à travers la France et l’Europe (Paris-Brest-Paris / Dijon-Luxembourg / Paris-Vienne en Autriche….) et rencontré des personnes formidables que je retrouve chaque année à la Semaine Fédérale. Que de bons souvenirs. Lorsque je pédalais, j’avais ce désir d’aller plus vite, d’arriver à suivre mon père et mon frère, de pouvoir rouler avec les « grands » ; je me suis inscrite dans un club de compétition. Ҫa a été très difficile, habituée aux longues distances je manquais de rythme mais je suis de nature combative et persévérante, chaque année je voyais les progrès accomplis.

Je partage la même passion que mon ami, Florian, coureur assidu. C’est une chance. J’essaie de le suivre, de loin, il me motive et m’apprend beaucoup. Aujourd’hui, j’ai trouvé un bon équilibre entre la pratique du cyclotourisme et la pratique du vélo en compétition. J’apprécie retrouver mon père et mon frère au départ des cyclosportives et mes coéquipières sur le courses FFC.

 

  • Comment as-tu connu la Team Stamina ?

J’ai rencontré Aurélie Lefour, une fille pétillante au départ d’une cyclo. On a fait une bonne partie du parcours ensemble, on se motivait dans les bosses.
Aurélie connaissait Martial Collas et Fleur Faure, qui avaient déjà pour ambition de créer un rassemblement de féminines. Le projet a suivi son cours.

 

  • Qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre l’équipe ?

Je fais partie de l’équipe depuis ses débuts. Nous partageons le même plaisir de pédaler et l’envie de promouvoir le cyclisme féminin sous toutes ses formes (compétition et loisir).
J’ai commencé la compétition en cadette 2, dans le club il n’y avait que des garçons, les entraînements étaient difficiles, trop difficiles. Sur le vélo, je ne prenais pas beaucoup de plaisir, j’aurai rêvé pouvoir partager ces nombreux kilomètres avec des copines.

 

  • Quel bilan fais-tu de ta saison 2018 ?

Je sors tout juste des études qui me demandaient un gros investissement. Sous-entraînée, mais motivée je n’avais aucun objectif sportif particulier. Je souhaitais dans un premier temps me faire plaisir. Si les résultats étaient là, tant mieux, si non, rien de dramatique. De manière générale je suis assez satisfaite de la saison avec plusieurs places d’honneur comme par exemple ma place de vice championne régionale Occitanie CLM.

 

  • On entre en période de cyclocross, es-tu une adepte de la discipline ou pas du tout ?

Pas du tout ! J’aurai aimé en faire plus jeune mais je n’étais pas équipée et l’occasion ne s’est jamais vraiment présentée. Motivée par les troupes, j’ai participé à mon premier CX l’année dernière. Je n’en avais jamais fait, je me suis régalée, même si j’ai des gros progrès techniques à faire. J’aimerai plus tard pouvoir m’entraîner correctement afin de pouvoir prendre encore plus du plaisir.

 

  • Quelles sensations aimes-tu ressentir lorsque tu es sur ton vélo ?

L’évasion, la liberté. C’est tellement beau de rouler sur une petite route de montagne, de monter ou de descendre un col avec un cadre grandiose. À chaque sortie, je suis sur mon nuage d’endorphines. À chaque coup de pédales je me dis à quel point j’aime ce sport. (même quand j’ai mal).

 

  • Parlons maintenant de la Team stamina plus en détails ; comment se sont déroulées ces dernières semaines pour vous ?

La saison route s’est terminée pour la plupart d’entre nous début Septembre au Thor. Nous avons ensuite fait des CLM et gentleman. Après quelques semaines de repos, les adeptes des cyclo cross ont accroché un dossard la semaine passée au CX du Pertuis. L’équipe est motivée. Nous avions hâte que la saison reprenne.

 

  • Quels sont les rendez-vous clés de cette fin d’année ?

À une fréquence variable, nous organisons ce que nous appelons des Stamina Ride, qui consiste à rassembler des passionnés à faire une sortie accompagnés les filles de l’équipe. Vous trouverez toutes les informations sur notre page Facebook si vous souhaitez vous joindre à nous.
Côté compétition, les plus assidues participeront aux Coupes de France CX.

 

  • Place à l’avenir désormais ! Martial Collas, manager de l’équipe nous a appris récemment une grande nouvelle ; tu nous expliques ?

Bien que le Team Stamina soit une association loi 1901, nous n’avions aucune reconnaissance au niveau de la FFC. Nous avons été invitée à plusieurs reprises sur des épreuves mais nous ne pouvions pas représenter le Team Stamina en tant que tel étant dans l’obligation de devoir porter le maillot de nos clubs respectifs.
Nous avons beaucoup réfléchi au statut que nous pouvions avoir et à celui qui nous ressemblerait le plus. C’est pourquoi nous avons décidé de créer un pôle compétition pour les filles désireuses de participer à ces événements.

 

  • Concrètement, qu’est-ce que ça va changer pour les filles de l’équipe ?

L’effectif sera partagé entre un pôle compétition basé au Vélo Club Islois (84) et les membres de l’association Team stamina. Les filles qui désirent participer aux Coupes de France, courses nationales et courses régionales feront parti du pôle compétition de l’association.

 

  • Du coup, la famille Stamina va-t-elle continuer à s’agrandir ?

La famille Stamina continuera en effet d’accueillir les filles désireuses de faire partie de l’association. Si leur projet et ambitions sont en adéquation avec l’esprit de l’équipe, nous serons heureuses de les compter parmi nous. Elles peuvent nous contacter via notre page Facebook.

 

       

Photos : Daniel Bidon

 

Un grand merci à Mathilde Bacquet pour ce nouvel épisode des aventures d’une équipe féminine pleine d’espoir et de talent. On vous donne rendez-vous très vite pour la suite… .

Rédigé par

Natacha Cayuela
Natacha Cayuela

Passionnée de vélo depuis ses dix ans, Natacha est la fondatrice du site qui ravitaille le cyclisme. Elle est également l'auteur du roman La Bonne échappée, où l'univers de la Petite Reine est mis à l'honneur.

This Post Has 3 Comments

  1. LAURENT Hélène

    Bravo Mathilde pour ce superbe article qui représente bien le Steam Stamina, et ta personnalité, j’ai été ravie de partager de très bons moments à tes côtés
    Félicitations pour la réussite de ton diplôme.
    Longue vie au Steam Stamina et chapeau bas à toute équipe
    Amicalement et sportivement
    Hélène

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *